02 23 20 36 64
Kereval

Tests de radio logicielle

Article 28 juin 2018

Kereval, Digidia, Smartesting et Ensta Bretagne unis pour créer un banc de test de conformité radio logicielle

 

Les PME françaises Kereval, Digidia et Smartesting ainsi que l’école d’ingénieurs, Ensta Bretagne, viennent de décrocher un marché pour le développement et la fourniture d’un banc de test de conformité radio logicielle pour le compte de la Direction générale de l’armement (DGA). Ce marché est concomitant du programme stratégique national Contact destiné à équiper les forces armées en postes de radio tactiques de nouvelle génération, s’appuyant sur la technologie innovante de radio logicielle. Ces postes radio viendront remplacer des systèmes existants, principalement le système PR4G utilisé à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires par les armées françaises.

Le saut technologique de la radio logicielle offrira aux forces une plus grande souplesse dans la gestion de l’interopérabilité, tant interarmées qu’interalliés, en permettant le chargement de différentes formes d’ondes sur un même poste radio. Précisons que Thales a procédé fin 2017 à une série de démonstrations opérationnelles en grandeur nature et en conditions réelles du poste tactique à radio logicielle Synaps (photo ci-contre), développé sur la base du programme Contact notifié au groupe français en juin 2012 et dont la vocation est d’équiper les forces armées françaises dès 2019.

Le banc de test de conformité radio logicielle confié aux quatre partenaires sera composé de deux instances distinctes grâce auxquelles la DGA pourra s’assurer du respect des standards du monde de la radio logicielle, d’une part sur les plates-formes radio (matériels) et d’autre part sur les formes d’onde militaires qui seront utilisées sur ces systèmes (logiciels). Cette vérification croisée est considérée comme essentielle pour s’assurer de l’interopérabilité entre les éléments fonctionnels et les éléments opérationnels qui constitueront au final les systèmes de communication militaires tactiques de demain.

« L’obtention de ce marché est une reconnaissance de notre expertise dans le métier du test logiciel et plus spécifiquement dans la mise en œuvre de tests d’interopérabilité, précise Abdelmoula Tamoudi, dirigeant de Kereval. Le développement et la réalisation de ce banc de test de conformité sont aussi pour nous l’occasion d’étoffer nos activités dans le domaine des radiocommunications tout en adaptant nos processus au secteur de la Défense ».

De son côté, Pascal Olivier, le dirigeant de Digidia a commenté : « C’est une véritable reconnaissance de notre expertise en radio logicielle que nous ne cessons de mettre en avant à travers nos produits et nos services qui sont majoritairement déployés dans des applications civiles comme la sécurité dans les transports, principalement maritime, aérien et routier. C’est pour nous une réelle opportunité d’entrer dans le monde de la Défense et de participer quelque part au développement des futurs moyens de communication tactiques pour les forces, reposant sur les technologies radio logicielles ».

Smartesting, éditeur de solutions de conception et d’implémentation de tests à partir de modèles, compte déjà depuis longtemps la DGA au rang de ses clients. « Néanmoins, jusqu’à présent, notre collaboration avec la DGA portait essentiellement sur des programmes faisant la part belle aux activités de recherche et de développement avancés avec l’objectif d’adapter nos technologies aux exigences très pointues de la DGA, en les renforçant notamment sur leurs dimensions de tests de sécurité et de protection contre les vulnérabilités métier, indique Michel Guez, dirigeant de Smartesting. Avec le projet de banc de test de conformité radio logicielle, c’est l’ensemble de nos technologies qui sont mises en œuvre de façon très opérationnelle dans le cadre d’un projet critique de grande ampleur ».